Luca Stradivari. Tel arbre tel fruit.

Luca Stradivari un Manager du Luxe, coïncider notre vie avec nos désirs les plus authentiques et profonds. Chose loin d’être facile, mais il y parvient presque toujours.

Luca est convaincu que la plus grosse arnaque réside dans cette sensation de culpabilité qui nous a peu à peu été incitée à l’égard du plaisir, de l’aisance, de la beauté ; bref, à l’égard du luxe.

D’après lui, l’objectif n’est pas de tous vivre dans la médiocrité pour ne pas perturber la sensibilité des personnes bien-pensantes, mais de permettre au plus grand nombre de profiter de ce que la vie a à offrir dans la grâce, la beauté et les rapports humains.

Fidèle à ce programme, et une fois obtenu son diplôme universitaire en Economie à Milan, Luca suit tout d’abord un cours postuniversitaire en Design et Marketing à l’Université Paris Dauphine puis une formation en Gestion financière et administrative des sociétés de capitaux françaises. Nombreux sont ceux qui se disent européens, Luca lui, en est un, depuis toujours fermement convaincu.

C’est ici que l’aventure commence. Et elle commence plutôt bien avec l’hi Tech de Sun Dreams à Dubaï et dans tous les Emirats Arabes, puis en Malaisie et Thaïlande. Les résultats sont surprenants et Luca, avec optimisme, décide de se lancer en solo en créant en France la société E-Services Monucchi Sarl, qui s’occupe de services touristiques, activités immobilières, courtage, location de yachts et gestion d’évènements pour des clients exclusifs et haute gamme tels que Cartier ou Calvin Klein. Comme on peut l’imaginer, la société de Luca Stradivari dédie beaucoup d’attention aux évènements prestigieux organisés sur la Côte d’Azur, comme le Festival di Cannes ou l’Open de tennis, et plus que tout, le Grand Prix de Montecarlo.

Avec le monde des courses, Luca a d’ailleurs une certaine familiarité puisqu’il est, dans une seconde vie, pilote de course. Il a commencé à l’adolescence sur des motos de piste en 50 et 125 cm3, pour passer ensuite aux pistes des rallyes avec Peugeot, Renault et Lancia, avec, à son actif, un palmarès remarquable qui compte bien 25 victoires en classe A4.

Cette détermination infaillible, Luca Stradivari l’applique au travail. En 2003 il décide de quitter E-Services Monucchi et de retourner vivre en Italie. Il s’occupe alors de marketing international, d’abord pour une société d’automatisation électronique et ensuite dans une entreprise spécialisée dans le design d’intérieur.

Des activités pour lesquelles il nourrit un grand intérêt et qui lui apportèrent beaucoup de satisfaction, mais qu’il abandonna cependant à l’aube de 2010 pour se consacrer à un nouveau projet décisif. Il commence en effet à travailler avec son ami architecte et designer David Bodino au projet de Stradivari Design. La mission est aussi simple qu’ambitieuse: exporter dans le monde entier l’excellence du design italien, mais avec l’empreinte, le goût et la dévotion obsédante typiques de la tradition Stradivari. Bien sûr, ce patronyme est un engagement, une promesse, une responsabilité qui seraient pour certains difficiles à porter avec désinvolture. Luca, lui, est en revanche très à l’aise car ce nom lui donne toutes les raisons d’avancer avec orgueil et courage. Les résultats obtenus par la société, dont le légendaire aïeul, où qu’il soit, est sans doute très fier, le prouvent. Comme on dit, tel arbre tel fruit.

 

 

 

 

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris